LE PIANO SANS SOLFEGE
 
Moi Sylvain THOMAS, professeur de piano depuis plus de 35 ans, concertiste, Compositeur, Grand prix du concours International de composition Notre-Dame de la mer, j'ai constaté depuis tant d'années le manque d'intérêt total ou très rare de mes élèves à l'égard du solfège, et moi-même également lorsque j'étais au conservatoire... J'ai depuis longtemps mis au point une méthode de lecture beaucoup plus rapide basée sur le numéro des doigts, des graphismes et représentations du clavier du piano pour accélérer autant que faire se peut la notion de lecture, de mémorisation indispensable à la pratique du piano. J'ai décidé de poster sur Youtube des partitions très demandées et très appréciées des élèves mais éditées avec cette méthode que j'ai appelé Le piano sans solfège®. Elle est beaucoup plus rapide, ludique et intuitive et les élèves l'adoptent de façon quasi immédiate. Mes années d'enseignement me l'ont prouvées pleinement.
  Le piano est une suite de positions de la, des mains avec les doigts correspondant et les positions qui changent en permanence aussi bien à la main droite qu'à la main gauche. Les graphismes représentent ces positions de la main, des mains avec les doigts correspondant. Il suffit pour jouer un morceau de bien positionner les mains (dessin du clavier avec les numéros des doigts sur les touches) et d'enchaîner la suite des doigts représentée par leur numéro correspondant avec une couleur, toujours la même pour chacun des cinq doigts, éditée après le dessin du clavier avec les numéros des doigts sur les touches. Et ceci à chaque position représentée par un clavier sur la partition auquel fait suite l'enchaînement les doigts correspondant à la mélodie à jouer. Les flèches indiquent les positions ou notes de la main gauche à jouer en même temps que la main droite. Lorsqu'il y a plusieurs notes à jouer en même temps le clavier et représenté avec les deux trois quatre notes à jouer ensemble avec la même couleur qui remplit la totalité de la note. Le doigté étant plus limité dans ce cas le choix de l’élève peut s’opérer seul tout en proposant de ma part une ou plusieurs possibilités.
 
Lorsque le système de position n’est pas vraiment nécessaire car il y a trop de changements de doigts, à ce moment là on peut écrire l'enchaînement des doigts avec les numéros correspondants sur les claviers dessinés directement.
 
Le 16/04/2020
 
Exemple : J’ai demandé à la lune (Indochine)

© 2023 by Name of Site. Proudly created with Wix.com